Les présumés malfrats présentés à la Presse, Photo: Hervé A/FN
Les présumés malfrats présentés à la Presse. Photo: Hervé A/FN

Un réseau de malfrats est tombé dans les mailles de la gendarmerie d’Afagnan. Après deux mois de recherche, la brigade a mis la main sur six présumés auteurs de vols et de meurtres. Ils opèrent dans la Bas-Mono d’où ils sont des natifs. Ils ont été présentés à la Presse mardi.

Le groupe de malfrats appréhendé et présenté à la Presse était recherché depuis deux mois. Depuis le mois d’Avril au mois de Mai 2015, la préfecture du Bas-Mono a servi de champs de braquage à main armée à ces six présumés malfrats. Après l’attaque d’un pasteur à son domicile, le braquage d’une voiture de femmes marchandes et la tuerie d’un Nigérien sur la voie d’Attitogon, les criminels ont été appréhendés par la gendarmerie d’Afagnan avec le soutien des autres forces de sécurité des préfectures sœurs.

Sur huit, six ont été arrêtés. Ameyoe Sodjinè âgé de 25 ans, Ameyoe Awoussi âgé de 38 ans, Hounkpati Fofo 39 ans, Hounkpati Komlan 27 ans, Soncy Kpéglo 45 ans et Kaka Komivi âgé de 24 ans. Les deux autres présumés malfrats sont en fuite et toujours recherchés. Il s’agit des nommés Ameyoé Kossi et Ameyoe Dapéagnon.

Pour le chef d’Escadron, Commandant de groupement KEDEWOULI Essodom, cette arrestation est le fruit d’une vaste enquête. « On espère aller jusqu’au bout et retrouver ceux qui sont en fuite et ils comparaitront devant le procureur », a-t-il laissé entendre.

L’insécurité devient récurrente ces derniers jours au Togo.il y a deux semaines, le ministre de la sécurité a dû, par un communiqué, appelé les populations à la vigilance. Certaines chancelleries ont fait de même en attirant l’attention de leurs ressortissants sur la situation.

Hervé A.