Jean Dégli, Président Nat. ''BATIR LE TOGO''
Jean Dégli, Président Nat.  »BATIR LE TOGO »

Après l’annonce du président de la République sur la création d’une commission nationale de réflexion sur les reformes, les commentaires fusent de tout côté. Si certains acteurs sociopolitiques balaient d’un revers de main cette proposition, ‘’BATIR LE TOGO’’ décrypte l’annonce avec ses ponts forces et ses faiblesses.
Pour ‘’BATIR LE TOGO’’, il ne faut pas voir la proposition de Faure Gnassingbé rien comme une fuite en avant. Selon l’ organisation, « Contrairement à certaines affirmations trop tranchées, cette approche n’est pas dénuée de fondement pour être uniquement destinée à contourner le processus de réformes actuellement en cours. La proposition du Chef de l’Etat est bel et bien fondée sur la huitième (8ème) recommandation de la Commission Vérité Justice Réconciliation.
L’adaptation de nos institutions à nos réalités sociologiques nécessiterait un temps conséquent, certes, mais il ne faudrait pas confondre les reformes préconisées par la CVJR à celle préconisées par l’APG, souligne  ‘’BATIR LE TOGO’’. C’est donc un besoin immédiat dont parle ‘’BATIR LE TOGO’’ pour les reformes recommandés paf la CVJR, ce, avant la présidentielle de 2015. Pour l’organisation dirigée par Me. Jean-Yaovi Degli, il faut même passer de la 4è à la 5è République.
Pour ce faire, si ‘’BATIR LE TOGO’’ rappelle que « l’importance de ces réformes dans la résolution des crises politiques à répétition dans notre pays est reconnue par tous »; elle appelle l’opposition à « mettre fin au processus de blocage de l’étude de la proposition de loi et d’aider à faire accélérer la procédure ».