La décision du parlement est tombée ce jeudi. Par un vote en plénière, l’Assemblée Nationale a levé l’immunité du député Targone Sambiri Wakim. Ce dernier devra être poursuivi par la justice pour des faits qu’il aurait commis à Dankpen, lors des troubles liées à la transhumance des peuhls.

Sur les 91 députés inscrits, 63 ont participé au vote, en plénière ce jeudi 4 juin 2014. 59 députés ont voté OUI pour la levée de l’immunité du député Targone Sambiri Wakim, contre 4 NON.

En réalité, ce vote intervient après une demande du parquet de Lomé qui souhaiterait voir le député répondre de certaines allégations portées contre lui. Des allégations qu’il dit ne pas reconnaitre. Mercredi, la coalition Arc-en-ciel dont est membre son parti le PDP, a dénoncé, lors d’une conférence de presse à Lomé, cette procédure et a qualifié l’affaire de « montage ».

L’opposition a quitté la salle du parlement ce matin, avant ce vote qui met le député à la disposition de la justice. « Nous ne pouvons pas nous associé à cette chose qui se passe…la levée de l’immunité est une procédure extrêmement grave et on nous refuse un débat avant le vote », a déclaré à la Presse, Me. Isabelle Ameganvi, président du groupe parlementaire ANC-ADDI. Même réaction du député Doe-Bruce du même groupe. « Nous avons dit que nous ne pouvons pas rester dans la salle tant qu’il y  aura pas de débat sur le rapport de la commission créée pour plancher sur ce sujet », dira-t-il.

Re(LIRE) : Togo/affaire TARGONE Sambiri : la coalition Arc-en-ciel dénonce un « règlement de compte »