Le débat sur l’homosexualité en Gambie n’a pas perdu de virulence. La position des autorités gambiennes est de nouveau réaffirmée, avec énergie, par le ministre des affaires étrangères dans une sortie officielle. Le gouvernement gambien n’entend pas se faire imposer l’homosexualité dans son pays.

En faisant connaitre sa ferme position, le ministre gambien des Affaires étrangères, Bala Garba Jahumpa, a déclaré sur la télévision d’Etat que les tentatives européennes à se servir des fonds d’aide au développement pour  imposer à son pays l’homosexualité ne marcheront pas.

Pour avoir réaffirmé le refus de Banjul d’autoriser la pratique homosexuelle, Garba Jahumpa a mis au point que son pays refuse d’être colonisé une seconde fois et que si cela doit advenir les gambiens préfèrent mourir.

Rappelons qu’en Gambie, il existe une loi anti-homosexuelle qui criminalise cette pratique. Les homosexuels dans le pays s’exposent à de lourde peine de prison.

Rejoyce AMEVOR