BAD
La BAD a exclut de ses marchés On-Track Technical Services Limited de l'Ouganda

La BAD, Banque africaine de développent a exclu pour 18 mois, On-Track Technical Services Limited de ses appels d’offre. L’entreprise ougandaise a fraudé lors de la soumission d’un marché en Ouganda. Le forfait a été détecté par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque.

« L’entreprise a eu recours à la falsification de ses références. Ceci, afin de répondre favorablement aux critères d’éligibilité de l’appel d’offres ». C’est le motif d’exclusion de la On-Track Technical Services Limited par la BAD. La banque pénalise ainsi une pratique frauduleuse de cette entreprise de construction.

La fraude concerne la soumission à l’appel d’offre d’un projet d’électrification rurale en Ouganda. La BAD recherchait des prestataires pour la conception, la fourniture et l’installation de réseaux de moyenne tension et de connexions du dernier kilomètre. On-Track Technical Services Limited a alors falsifié ses références pour y répondre.

La manœuvre n’a pas abouti. Le bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la BAD s’est montré vigilant. Conséquence, On-Track Technical Services Limited et son directeur général ne pourront plus participer à un appel d’offre de la banque. Le projet faisant l’objet de l’appel d’offre est financé par le Fonds africain de développement, une entité membre du groupe de la Banque africaine de développement.

Au-delà de cette suspension de la BAD, d’autres banques pourront elles aussi appliquer la mesure. La Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement ont un accord en ce sens avec la BAD.

Carlos Tobias