covid-19
Médecin-Colonel Djibril Mohaman, Coordinateur de la CNGR Covid- 19

Le Togo compte à ce 1er juin, 442 cas confirmé de coronavirus (12h T.U). 218 personnes sont toujours sous traitement et 211 guéris. Au Total, 20.079 tests ont été effectués. Selon les responsables de la coordination de la gestion de la riposte, le pays connaît une stabilité dans la progression de la contamination. Le point !

Sur le plan de la prise en charge, le Togo continue d’opter pour l’hydroxy-chloroquine. L’étude incriminant le traitement à base de la chloroquine reste « biaisée », estiment les spécialistes togolais. Car, selon eux, l’échantillon sur lequel a été testé ce traitement ne répond pas aux prescriptions recommandées. De plus, la recommandation d’utiliser cette molécule de manière précoce n’est pas respectée. « La surmortalité a été attribuée à la chloroquine alors qu’il y a d’autres facteurs qu’on appelle des facteurs confondants. Il y a d’abord un biais de sélection et un biais d’interprétation », a laissé entendre le colonel-médecin Djibril.

Il a soutenu la position du Togo par le fait que la conclusion de l’enquête a donc été biaisée, en ignorant les autres facteurs de risques de la population cible de l’étude. « Nous n’avons rien à perdre, pour l’instant nous continuons à utiliser la chloroquine », a soutenu le coordinateur de la riposte.

Le couvre-feu de nouveau allégé

Depuis ce 31 mai, le couvre-feu en vigueur au Togo est allégé notamment dans le Grand Lomé. il démarre désormais de 22h à 5h du matin. Démarrée de 19h à 6h, la mesure a déjà connu un premier réaménagement de 21h à 19.

Ce deuxième réaménagement tient compte donc de la stabilisation de la contamination dans le Grand Lomé. Il permettra de soulager un tant soit peu les acteurs de l’économie informelle dont les activités sont nocturnes.