On aurait cru à un match de volleyball ou à toute autre jeu, sauf un match de football de  demi-finale d’une coupe du monde, encore moins joué par un Brésil de Pelé ou des Ronaldo, Ronaldinhio et autres. Le Brésil laminé 7-1 par une Allemagne venue en conquérante. Il y a peu de mots pour qualifier la débâcle brésilienne.

L’Allemagne plus expérimentée et physiquement plus forte, ça, on le savait bien. Brésil-Allemagne sans Neymar, le travail devait être difficile pour la bande de Scolaris. Mais 7-1, c’est le pire qu’on pouvait rêver.

Du coup, tous les analystes peuvent manquer de mot pour décrire ce qui s’est passé ce 8 juillet 2014 au Brésil, le Brésil qui jouait sa coupe du monde, devant son public donc.

« C’est inexplicable », lance un journaliste brésilien, -ndlr : cité par nos confrères de RFI, dans l’article titré : le ciel s’abat sur le Brésil assis à nos côtés. « Normalement, la différence entre deux grandes équipes n’est pas si grande. On a tout fait pour les rendre le moins dangereux possible. Le Brésil reviendra, c’est une grande équipe », continue Toni Kross. « Nous allons devoir être encore aussi performant pour gagner la Coupe du monde ».

Aussi, le Brésil perd un autre prestige, le record de buts marqué par un jour en coupe du monde jusque là détenu par Ronaldo. C’est désormais l’Allemand Kloser avec 16 réalisations.

Ce match rappelle au Brésil  celui de 1950 perdu  face à l’Uruguay à domicile.

photo © Getty Images