Il y a des corps de métiier qui ne connaissent pas de repos, surtout en temps de fête. Les forces de sécurité en font partie. A chaque période de fête, ils sont plus sollicités pour par exemple réguler la circulation.

Un policier régulant la circulation à Lomé ce 25 décembre 2016
Un policier régulant la circulation à Lomé ce 25 décembre 2016

Presque à tous les grands carrefours, les forces de sécurité sont présentes en ce jour de Noël. Ces périodes de fêtes sont malheureusement les plus dangeureuses pour les usagers de la route.

Excès de vitesse, violation des feux tricolores, surcharges et autres inconduites sont pratiques courantes sur les routes en ces périodes. Les usagers, se laissant facilement emporter par la ferveur des fêtes, deviennent des dangers publics. Ce que ces éléments, loin de leurs familles, sont appelés à prévenir. Si leur présence permet de réguler la circulation aux points critiques, elle joue aussi un rôle dissuasif face aux laissez-aller des usagers.

Comme eux, d’autres (agents de sécurités, agents de santé, journalistes) sont sollicités en périodes de fêtes pour garder leurs postes. C’est ce qu’on appelle un devoir d’honneur.