Le Premier Ministre ZIda (Archive, octobre 2014)
Le Premier Ministre ZIda (Archive, octobre 2014)

L’armée loyaliste lance le dernier ultimatum aux éléments du Régiment de la Sécurité Présidentielle. Ils ont jusqu’à 10h, heure locale pour déposer les armes. L’armée régulière menace de les attaquer au-delà de cette heure.

Le RSP ne détient visiblement plus aucun otage. Le premier ministre Isaac Zida a été libéré au petit matin. Toute la nuit, les discussions ont eu lieu entre putschistes et l’état major général. Mais coup de théâtre ce matin, l’armée donne aux putschistes jusqu’à 10h, heure locale pour déposer les armes.

L’armée qui a cerné la capitale toute la nuit est acclamée par les populations. Elle continue d’éviter la confrontation. Pendant ce temps, les propositions de sortie de crise de la CEDEAO vont être présentées ce mardi aux chefs d’Etat à Abuja. Elles prévoient entre autres les élections avec les candidats écartés et l’amnistie pour les putschistes ; ce que récuse une bonne partie de la société civile burkinabè.