SENEGAL DEUXDeuxième journée de la 12è Foire internationale de Lomé ce samedi, 21 novembre 2015. Le Sénégal, pays d’honneur de cette édition est en première ligne. Pour le Sénégal, c’est l’occasion rêvée de présenter aux exposants les opportunités d’affaires offertes par ses entreprises et de mettre en exergue son expertise dans le domaine des énergies renouvelables.

Samedi, journée dédiée au Sénégal ! Une journée démarrée tambour battant, avec des sonorités sénégalaises. Un décor planté qui ouvre les portes sénégalaises aux exposants et hommes d’affaires présents à l’occasion.

Le Sénégal, pays de bien d’opportunités sera d’abord décrit par Dr. Malick DIOP. Sa mission, informer les exposants sur les ouvertures qu’offre son pays ; à travers l’Agence de Promotion des Exportations, Asepex. Investir et opter pour les produits sénégalais devraient se faire avec la plus grande facilité, ce que le Dr. DIOP a expliqué au public, avec à la clé, la mise à disposition des services de l’Asepex dont il est d’ailleurs le premier responsable.

SENEGAL UNEOutre les activités commerciales, le Sénégal excelle dans le domaine des énergies renouvelables. Ses compétences et technologies ont été aussi vantées à l’occasion de cette conférence. La foire internationale de Lomé, l’édition 2015 accorde une attention particulière à ce secteur. Un secteur dans lequel l’Afrique est invité à investir pour son développement. Et le Sénégal se dit prêt à conduire la dynamique. Comme exemple, le pays a cité les initiatives prises sur place pour encourager l’évolution des entreprises dans ce secteur.

Le gouvernement sénégalais a par exemple adopté une série de mesures d’ordre législatif et réglementaire notamment l’institution des avantages fiscaux dans le domaine de l’utilisation de l’énergie solaire ; la création d’un laboratoire de test et contrôle de composantes photovoltaïque en 1999. Aussi une loi a-t-elle été adoptée en 2010, portant orientation des énergies renouvelables. Des initiatives relevées par Thierno Bocar Tall, PDG de Saber et qui devraient faire cas d’école sur le continent.

L’autre point clé de cette journée, la visite des stands du pays où sont présents dix-neuf exposants. En donnant le ton de la journée, le ministre Sénégalais en charge du Commerce, Alioune SARR, du haut de sa tribune, a lancé un appel pour le renforcement de l’intégration africaine en vue de la promotion du commerce sud-sud.